Le passage des panoramas

Une mode est une tendance temporaire

dans les références ou comportements collectifs, propre à une période donnée et liée à un phénomène d'imitation...

Original, L. Messmer ?

Certes, l'homme est un personnage ; mais derrière l'image, au demeurant fort attachante, se cachent une extraordinaire ...

 

Perpectives

 

D'après l'Architecte Rem Koolhaas, la boutique compte beaucoup dans l'ambiance d'une ville... bien plus que tout autre batiment, tThéâtre, bureaux, piscine, aéroport, espace vert, les centres commerciaux seraient désormais l'endroit où les gens se côtoient le plus...

Il en était de même à l'époque des passages au début du 19ème... Les galeries marchandes devinrent même les uniques lieux publics de balades.... Peut-être est-ce moins le cas à Paris, néanmoins... ils reste un espace priviliégié des plus prisés... Les gens se retrouvent alors régulièrement dans les magasins, les cafés, les restaurants et autres lieux de conférences.

 

Les projets architecturaux (extérieurs & intérieurs) qui concernent les espaces de vente sortent de plus en plus de terre. Il permettraient à priori de favoriser la vente et la diffusion des produits notamment par le flux de chalands nouveaux qui s'empressent de déambuler dans ces nouveaux espaces ...

Quelle place pour ce passage des Panoramas ? Quel avenir pour cet espace ?

 

Sont-ils protégés par les trésors dont ils regorgent ou devra -t-il encore et encore innover et être pionnier dans un certain nombre de domaine, comme il a sÛ si bien le faire depuis sa création. C'est même ce qui à fait son succès, il a d'ailleurs souvent été en avance sur de nombreux sujets....

 

La décoration et le design sont très en vogue actuellement et partout dans les médias évoquent le sujet... Des espaces de vente particulièrement soignés et étudiés ont été développés ces dernières années (sur Internet), la concurrence se fait rude...

Des mises en scènes particulières sont généralement mise en place...et quelque peu coupé du monde dans un certain sens...


L'univers de la distribution et de la mode, en particulier, obéissent maintenant à des stratégies globalisantes.... L'offre de produits étant la même... les questions de stratégies commerciales ont évolué vers le standard... mais est-ce bien l'avenir du commerce ? La question est en tout cas posée !


Certaines enseignes privilégie un modèle facilement identifiable... Est-ce celui de commerçants de ce passage ? La plupart des magasins ailleurs choisissent à la fois l'espace unique et la déclinaison d'espace identiques à travers le monde. A noter Prada, s'écartant du modèle ambiant et cette dernière développant des espaces tout à fait uniques dans chaque métropole...

 

Les Passages sont un bon moyens de différenciation via a vis de la concurrence...

Les magasin intègre maintenant l'expérimentation et l'innovation au coeur même de leur enceinte... et de leurs espaces...

 

Koolhaas considère également que le commerce n'est qu'un pôle culturel parmi d'autres dans la ville moderne. Les passages avaient bien senti cela il y a des décennies... Désormais les cinémax et autres multiplex ont pris la relève des théâtres et autres curiosités ailleurs... les galleries y ont quelque peu perdu leurs âmes si jamais elles en ont jamais eu une. Le vernis culturel leur manquant quelque peu, ce qui n'est pas le cas du Passage des Panoramas, mais ce n'est pas sû ni perçu ailleurs...

Les cinémas d'arts et d'essai eux aussi souffrent mais ont bel et bien gardé leur âme... Seuls quelques fidèles connaisseurs daignent donc encore les fréquenter ! Le Passage des Panoramas possède ainsi quelques similitudes sur ce plan, de par le fait que de nombreux passsionnés continuent encore et toujours à soutenir les différentes activités présente en nombre dans ce lieu encore bien fourni.

L'architecture du lieu est un attrait important, l'histoire que l'on foule aux pieds en est un autre, la lumière également.

Aujourd'hui, les espaces de vente sont souvent créés pour une durée relativement courte. Cela rappelle le rythme effréné des renouvellements de vitrines de magasins.

Ici dans les passages, il s'agit d'objet de "luxe, exceptionnels, d'objet de collections, d'objet rare...., pas

De l'image cristalisée de la ville traditionnelle, avec ses magasins élégants du centre-ville, toujours identiques à l'exception de l'aménagement de leur vitrine, avec ses troittoirs fait pour la balades, ses galerie d'art, ses atelier d'artisans, ses ébénistes, ses tailleurs, ses fourreurs, ses coordonniers, ses bijoutiers, est apparusl'xhaltation destiné à la vente, concçus comme lieu de représentation et d'images.

 

Avec les grandes enseignes et les grandes marques, aisément reconnaisable, leur vitrine spécifiques est venus la décentralisation des magasins... (internet... zones commerciales périphérique...), les magasins-villes sont devenus le lot commun des grands comme des petites villes...

S'affiramnt comme des lieux de vente mais aussi de rencontres, de sociabilisation, de détente, d'occupation et de promenades, ces lieux ont envahis les pérophéries.... Qu'en est-il du petit commerce de centre ville ???


Pourtant aucun centre commercial n'est aussi distinctif que le petit commerce, qu'un bar, restaurant...

Dans un environnement qui chnge à toute vitesse, la seule chose qui perdure est le désir d'expérimentation du visiteur qui souhate intérroger son quotidien... et sa rélaité présent... La itrine est le filtre entre extérieur et intérieur...

 

Entre mouvement et halte, , l'entrée doit inviter le isteur à franchir le seuil.
Piquer la curisité, susciter le désr, l'intéraction etre le client et son environnement est l'essence même du lieu de vente. L'espace doit invite le visiteur à un séjour , un retour, un court passage ou un plus long...


C'est un jeu séduisant qui invite à mobiliser de multiples sens... Cela impliquer d'y méler subterfuge du spectacle pour réaliser des espaces qui séduisent et qui fascinent...


L'invité est sommé alors de participer selon ses capacités. Il peut alors se reconnaitre, tester, être inspiré comme l'artiste, l'utilisateur deveient sujet actif, pensant, et sélectif. Il partage alors connaissance, de soir et d'univers particulier...

 

"C'est la mode qui prescrit le rituel selon lequel on adorera le fétiche qu'est la marchandise.

 

A l'ère moderne, la fonction du magasin remplace celle du marché et suscite elle aussi des types de rencontre et de dialgue qui n'ont peut-être jaamis été autant qu'aujourd'hui véhiculés par cette lithurgie symbolique des actes d'achat et de vente. Cette communication rituelle est devenue plus détermine encore que le simple fait d'acheter et, comme on le constate depus déjà des années. Le désir est le produit que les entreprisessavent ele mieux lancer sur le marché !!

 

S'il est indispensable que le produit soit reconnaissable, il est surtout nécessaire que l'acte d'achat soit pour l'acteur consommateur une expérience authentique : tout confirme aujourd'hui cette tendance. C'est ce qui fait aujord'hui la différence avec un achat en ligne. Peut-être plus avantageux mais surement moins marqué
. Mais la visite d'un magasin dans le passage des Panoramas qui reste susceptible de se transformer en une expérience augmentant la valeur ajoutée de la fonction commerciale...*Il en va de même pour le bouche à oreille ....


C'est ainsi que les boutiques doivent assumer un rôle structurel, insaisissable, indéfinissable, multiple et abstrait, rapidement obsolètepuisque la mode et la marchandise défilent chaque jour... Cette marchadise servant de fétiches à cette mode.

 

Les boutiques snt un peu come ces lieux de culte. Ces boutiques obéIssent à des dynamiques qui doivent avant tout rendre compte de l'expérience unique et donc extremement reconnaissable...

Internet joue ici un rôle crucial pour l'information et la mode...

 

Cela explique que l'éventail de l'offre se soit considérabement ouvert, entre deux polarités antithétiques ; hyperspécialisationdu produit (magasino produit) (eaux, parfums sur-mesures, ...) et magasins concepts , de grands magasins où sont réunis sous un même toit nombres d'espaces dédié à des produits très variés mais qui ont en commun de répondre aux attentes d'une clientèle partageant les même goÛts, les mêmes affinités et le même style de vie...

,

Le self service a par ailleurs un bel avenir..... rappelons-le et ce à cause du parcours d'introspection qu'est le shopping lui-même... et auquel s'adonne le consommateur en quête de lui-même, d'une personalité à même de lui convenir....

Le self services permet par ailleurs de choisir les différnts produit en toute intimité et en toute liberté...


Ce qui est remarquable, c'est la nature des expériences que l'on peut éprouver en ces lieux. Cs expériences sont similaires à ces émotions qui snt offertes par l'art contemporain. Ainsi l'espace offert est un lieu qui réagit aux mouvements du visiteurs et non plus ne lui impose ces schémas dépassés...

 

Créer un bac pour objets de luxe à recycler (idée de luxe et de développement durable...

Trucage PhotoShop

A venir des partenariats avec musiciens, artistes, peintres, sculpteurs, projectionniste, ...

 

Dans la société post-industrielle, plus particulièrement pour tout ce qui touche les activités à rayon planétaire, les activités de conception vont prendre une place de plus en plus conséquente dans notre économie et il en sera de même au niveau mondial.

Les déclinaisons d'activités vont croÎtrent et leurs portées toucher encore et toujours plus de territoires nouveaux et/ou conquérir (recherche moléculaire, brevets, désign, architecture logiciel, construction, arts, sciences, ...).

 

Faire des génériques n'intéressera plus personne. Les activités de conception (matière grise) vont cohabiter. Ce seront deux activités de servicies à grande valeur ajoutée... On voit bien que les villes se construisent pour une grande part autour de ces activités.

Le Passage des Panoramas regorge de telles activités. Un bel avenir lui est promi...

Animation envisagées :

 

Expositions

Animation pour les jeunes

voyants (services nouveaux)

garderie

structures gonflables

 

Partenariat avec Hotel et parking du quartier

représentations théâtrales

spectacles sur le thème du goût

animation arbre de noël

Spectacle de magie

projections murales

dédicace / signature / création

 

Il est nécessaire que le visiteurs sache qu'il se passe toujours quelqe chose ici.

 

nuit des Marionnettes.

Silhouettiste

animation speed-dating (lien et rencontre exceptionnelle)

 

recyclage de vetement / bouteille / plastique / papier / verre / objet spécifiques / collecte)

 

Travailler autour des thématiques de l'imagination et de la rencontre. Relier les hommes. Rencontrer l'exceptionnel

Paradis des sens... Vraie valeur des choses

 

L'homme au centre de la ville. On doit ressentir le bouillonement d'antan !!

 

Le Patrimoine est cependant quelque peu en danger.

 

Des liens sont à tisser avec e quartier Japonais à côté (cible éventuelle pour le Passage (CF formation encadreur).

 

Recréer, efferscence et calme à la fois, effervescence intellectuelle via bibliothèque ou colloque (LA CANTINE). Les gens autrefois échangeaient beaucoup d'idée ici, de nombreux artistes hantent le Passage (Verlaine, Rimbaud, ...

 

Le passage dépend de la santé des commerçants qu entretiennent le Passage....

 

A méditer pour les acheteurs....

 

Réfléchir sur l'idée de connection/déconnection

 

Réfléchir aux correpondances réseaus/liens/galleries qui relient les rues comme sur Internet...

 

Le passage a su garder une offre mixte de produits à la fois spécialisés et une offre variée aussi (loisirs/gastronomie/

spectacles/objets/déco/mode/....).

  • splendeur
  • cafe
  • protection
  • intimité
  • romantisme
  • déco
  • nouveautés

Quel avenir pour le petit commerce dans le passage des Panoramas ?

 

Les comportements ont beaucoup évolué... ils vont continuer de le faire...

 

Quand on est plus agé, on se rabbat plus facilement sur le commerce de centre ville...

On ne consomme pas de la même manière lorsque l'on est 2, 4, 8 dans une famille...

La mobilité est plus grande... Les déplacements sont plus longs. Le temps libre reste le même même !

Un vieillissement de la population est à l'oeuvre.


Les gens viennent travailler mais n'y habitent pas...

 

Le nouveau consommateur est mobile et réfléchi, il mulitplie les lieux d'achat et s'organise personnellement.


Il veut faire simple, efficace et vite. Il est multi-fidèle.

Il opère désormais sur un panel de lieux variés.

 

La zone de chalandise ne veut plus forcément dire grand chose... Les zones sont éclatés et le consommateur aime varier les plaisirs... Ils se sont également en fonction des promotions, de la diversité de l'offre.

 

La vie et la diversité sont très recherchés.

 

Pour profiter de l'essor du petit commerce, les acteurs de proximité doivent s'organiser, échanger, réfléchir en commun. Il faut développer de nouveaux réflexes...

 

Il faut créer de la vie, de la socialisation, du mouvement, de l'attraction.

de l'animation, de la cohérence et des variations incessantes...

 

Les consommateurs demande des surfaces spécialisés à taille humaine accessibles, pas de nouveaux hypermarchés... des prix accessibles, de l'animation, de l'amibance, un lieu qui leur parle et dans lequel ils vont aimer se sentir bien.

 

Un part de plus en plus importante des consommateurs d'île de france achètent ou ont déjà acheté sur Internet.

Pour la pluaprt des jeunes, Internet est la meilleure façon de préparer un achat...
La plus grande croissance (+80%) vienda de la tranche des plus de 50 ans.

 

Le web n'a pas fait disparaitre 50% des commerçants et artisans... Il est seulement devenu incontournable...

Dans le chiffre d'affaires du net, il y a de plus du commerrce de proximité... Internet permet également d'anticiper les évolutions à venir concernant les différents espaces marchands...

 

Animer un site marchand avec un site de présentation et de promotion va permettre de s'adresser, grâce à des outils adéquats (messageries, forums, lettres d'informations...) à une cible d'internautes clients potentiels et les amener à un acte d'achat.

L'intérêt est d'également capter des gens qui se situeraient hors de la zone de chalandise habituelle.

(province, étranger, ...).

Il ne faut pas non plus donner trop d'informations.


La vente par association de produits parait être un atout pour le Passage des Panoramas.

Il faut faire vivre les vitrines... (toutes les 2 ou 3 semaines par exemple).


Il parait nécessaire de théâtraliser l'espace, de présenter les meilleurs produits, une vitrine est une carte de visite, elle permet d'exposer mais aussi d'augmenter son chiffre d'affaires.


La signalétique et la communication sont donc importante. Les flux de clientèle parviennent au sein du Passages via différents modes de transports.Il s'agit de prendre le client par la main et de le guider... Internet peut également remplir ce rôle aux côtés de la signalétique urbaine...

 

La piétonisation fait peur mais en réalité, elle s'articule autour d'espace piétonnier, eux-même désservis par de multiples modees de transports....

Les gens aiment les centres et aiment se mélanger... Les gens acceptent de plus en plus de marcher à pied...

 

La communication doit être améliorer concernant les espaces de parking à proximité.


L'association des commerçants n'est plus un comité des fêtes bis mais un véritable système qui permet de mutualiser les efforts et de faire en sorte que le passage ait un dynamisme et une performance supérieurs à ceux d'une grande surface.